Conservatoires

Règlement pédagogique Musique

Les conservatoires municipaux d’arrondissements de la Ville de Paris ont pour mission de dispenser un enseignement artistique spécialisé en musique, danse et art dramatique.
Ils participent, par ailleurs, à la mise en 
œuvre de l’Éducation artistique et culturelle.
Leur rôle, mission et organisation pédagogique s’inscrivent dans le cadre des textes du ministère de la culture et de la communication (charte des établissements d’enseignement artistique spécialisé, schémas d’orientation pédagogique…) et dans le cadre des textes réglementaires de la Ville de Paris. Par ailleurs, la feuille de route fixée par la Maire de Paris au Maire adjoint à la culture en 2014 et la délibération du 6 juillet 2016 du conseil de Paris (ref. 2016 V. 227) définissent les orientations de la Municipalité relatives aux conservatoires parisiens.

Le règlement des études est établi par l’Inspection de la musique, de la danse et de l’art dramatique de la Direction des affaires culturelles de le Ville de Paris – Bureau des enseignements artistiques et des pratiques amateurs- en concertation avec l’ensemble des directrices et directeurs de conservatoire, après échanges avec les représentants des enseignants réunis en commission pédagogique. Il définit l’organisation des études communes à l’ensemble du réseau des conservatoires municipaux d’arrondissement.

Ceux-ci ont pour mission principale de dispenser un enseignement de l’art dramatique, de la danse et de la musique conduisant à une pratique amateur autonome. Ils ont aussi pour mission de permettre l’accès à un enseignement supérieur aux élèves qui en manifestent le souhait et en montrent les capacités.

Le projet de l’élève est de ce fait au cœur des dispositifs pédagogiques employés, depuis leur conception et leur diversification jusqu’à leur mise en œuvre. Ces dispositifs intègrent donc l’accompagnement à la formulation par l’élève de son projet, son actualisation en cours de formation, et les modalités d’évaluations au regard du projet.

L’enseignement, en musique, en danse et en art dramatique est centré sur l’acquisition des langages artistiques et des techniques propres à chaque spécialité, ainsi que d’une culture artistique. Il nécessite un travail hebdomadaire. Il doit aussi prendre en compte l’accompagnement de l’élève vers une autonomie de travail et de projet, valoriser sa créativité, favoriser son épanouissement et l’aider à se diriger vers les espaces ressources (institutions, associations, lieux de formation…) pour poursuivre sa pratique musicale, chorégraphique ou théâtrale à la sortie du conservatoire.

Les conservatoires municipaux d’arrondissements sont des établissements pluridisciplinaires. Considérant la nécessaire ouverture des élèves sur l’ensemble des champs du spectacle vivant, et l’évolution de ses formes, les enseignements sont nourris des apports de chaque spécialité, et les projets d’action culturelle intègrent cette dimension. Chaque élève des conservatoires doit ainsi rencontrer, au cours de son apprentissage dans l’établissement, au moins l’une des deux autres spécialités enseignées. Ces rencontres peuvent revêtir des formes diverses : stage, masterclass, cours croisé, projet interdisciplinaire… Les modalités de ces rencontres sont mises en œuvre par chaque établissement selon son projet, les ressources existantes, les dynamiques à l’œuvre. Les enseignements doivent obligatoirement intégrer cette dimension dans leur organisation : UV complémentaire, ou autre modalité.

Dans les trois spécialités musique, danse et art dramatique, l’évaluation est considérée comme faisant partie intégrante de l’apprentissage des élèves. Elle revêt plusieurs formes, du contrôle continu à l’examen de fin de cycle. Elle est mise en œuvre par les équipes enseignantes et intègre l’auto-évaluation. Celle-ci permet de valoriser la capacité de l’élève à développer un regard critique sur sa pratique, qu’elle soit artistique ou de spectateur. Elle est aussi l’un des moyens qui lui est offert de réactualiser son projet d’élève et de futur praticien (amateur ou professionnel).

Rayonnant sur leur territoire, les conservatoires participent à la vie culturelle par les manifestations qu’ils présentent au public. Celles-ci permettent aux élèves de mettre en œuvre les compétences artistiques acquises. À ce titre, la participation aux événements programmés par les conservatoires fait partie intégrante de leur formation. L’action culturelle des conservatoires est aussi le moyen d’encourager l’autonomie des élèves, en les incitant à proposer et organiser les projets les plus divers, individuels ou collectifs.

Au-delà des cursus et parcours décrits dans ce règlement, les conservatoires ont vocation à encourager et accompagner l’innovation pédagogique portées par les enseignants, par le biais d’enseignements ou de modes d’organisation pédagogiques nouveaux.

Introduction

Le présent règlement a pour objet de décrire l’organisation des études musicales des conservatoires municipaux d’arrondissement de Paris.
Le cursus des études est organisé en trois cycles conduisant à une pratique amateur autonome. Les élèves qui souhaitent poursuivre des études à caractère préprofessionnel sont orientés vers le cycle spécialisé. L’évaluation des élèves s’effectue à partir du contrôle continu et des examens de fin de cycle.
La réforme des conservatoires de la ville de Paris mise en œuvre à partir de l’année scolaire 2016/2017 s’articule autour de trois axes principaux :

  • La mise en place du parcours de sensibilisation musicale en direction de tous les enfants du Cours Préparatoire (C.P.) des écoles élémentaires publiques
  • La diversification des filières d’apprentissage
  • L’ouverture des conservatoires sur leur territoire par le développement de partenariat

Au-delà des règles de fonctionnement décrites dans ce document, les équipes pédagogiques de chaque conservatoire, sous l’autorité du directeur et en concertation avec l’inspection de la musique, peuvent mener des expérimentations pédagogiques.

1. L’organisation générale des études musicales

Le parcours de sensibilisation musicale

Le parcours a pour ambition de sensibiliser chaque enfant de CP à l’écoute, la rencontre et la pratique de la musique et décline les trois piliers de l’éducation artistique et culturelle : la rencontre avec les artistes et les œuvres, la connaissance musicale, la découverte de l’instrument par l’expérimentation et le jeu.

Le 1er cycle

Le 1er cycle, d’une durée de 3 à 5 ans est le temps des premiers apprentissages instrumentaux et/ou vocaux. Les cursus communs à l’ensemble du réseau des conservatoires parisiens s’articulent autour de trois offres pédagogiques :

  • Un apprentissage de la musique par une pratique instrumentale collective (AMPIC)
  • Un apprentissage instrumental ou vocal individualisé
  • Un apprentissage de la musique par une pratique vocale collective

L’admission dans l’un des trois cursus engage l’élève sur la totalité du cycle. La réorientation, qui demeure exceptionnelle, est prononcée sur décision du directeur après avis des enseignants concernés.
Durée moyenne hebdomadaire des cours du 1er cycle : 2h à 4h par semaine

Le 2e cycle

Le 2e cycle, d’une durée de 3 à 5 ans, est le temps de l’approfondissement et de l’élargissement des pratiques musicales. Les pratiques collectives (orchestre, chœurs, ateliers instrumentaux ou vocaux, ensembles de jazz….) demeurent les éléments centraux de la proposition pédagogique de ce cycle. Il comprend également un apprentissage instrumental ou vocal individualisé et un enseignement de formation musicale.
C’est également le temps où le conservatoire peut offrir à l’élève un parcours différencié. Ce parcours peut revêtir des formes différentes en fonction du projet personnel de l’élève. La durée et les modalités d’organisation pédagogique sont arrêtées par le directeur du conservatoire après avis des enseignants concernés et fait l’objet d’un document écrit. Le parcours doit obligatoirement s’articuler autour d’une pratique collective.
Durée des cours du 2e cycle : 3h à 5h par semaine

Le 3ème cycle

Le 3ème cycle, d’une durée de 2 à 4 ans, est le temps de l’accompagnement vers une pratique amateur autonome en cohérence avec le projet personnel de l’élève et conduit au Certificat d’Etudes Musicales (CEM). Durée des cours du 3e cycle : 4h à 6h par semaine

Le début du 3ème cycle est également le temps – pour les jeunes artistes qui en ont le désir et les compétences - de l’orientation vers le cycle spécialisé commun au Conservatoire à Rayonnement Régional et aux conservatoires municipaux de la Ville de Paris. (voir chap.5)

2. L’admission des élèves

Élèves débutants
Les modalités d’admission des élèves débutants sont définies par le Conseil de Paris. L’admission s’effectue en fonction des places disponibles.

Élèves non-débutants
L’admission des élèves non-débutants s’effectue sur test. Les modalités d’organisation des tests d’admission sont arrêtées par le directeur du conservatoire en concertation avec les enseignants.

3. L’évaluation des élèves

L’évaluation des élèves est organisée en contrôle continu et en examen de fin de cycle. À l’intérieur du cycle, le contrôle continu, qui comporte une part d’auto-évaluation, est la seule modalité d’évaluation de l’élève.
L’évaluation est mise en œuvre dans l’intérêt de l’élève, avec bienveillance et dans le respect de sa personne. Les différents dispositifs d’évaluation participent à la valorisation de la pratique artistique de l’élève, qu’elle soit individuelle ou collective, et contribuent à son épanouissement personnel en évitant toute mise en concurrence excessive.

Le contrôle continu

Le contrôle continu permet de situer l’élève par rapport aux objectifs pédagogiques de chaque cycle. Les outils d’évaluation continue, nécessairement de formes diverses, sont définis par les enseignants, sous l’autorité du directeur du conservatoire. Les observations consignées sur une fiche individuelle d’évaluation sont transmises régulièrement aux parents, a minima deux fois par an.
Le contrôle continu ne fait pas l’objet d’invitation de membres de jury. L’organisation en cycles d’études permet, notamment, de respecter les vitesses d’acquisitions propres à chaque élève. L’évaluation continue permet exceptionnellement d’envisager, sans attendre l’examen de fin de cycle, la réorientation d’un élève. Elle peut l’amener à choisir dans l’établissement une autre voie ou à le quitter en cours de cycle. Toute décision de réorientation est prononcée par le directeur du conservatoire.

Les examens de fin de 1er et fin de 2ème cycles / Certificats

Les épreuves des examens de fin de 1er cycle / fin de 2ème cycle se déroulent dans chaque conservatoire d’arrondissement sous la présidence du directeur ou de son représentant. Plusieurs conservatoires peuvent s’associer pour organiser des épreuves communes.
La nature des épreuves est arrêtée par l’Inspection de la musique après consultation des enseignants de chaque discipline réunis en commissions pédagogiques.
Les résultats des examens de fin de cycle prennent en compte le contrôle continu selon des modalités définies par le directeur après consultation des enseignants.

Composition des jurys :

Le jury est composé de trois membres : le directeur du conservatoire ou son représentant, président du jury, deux membres, dont, au minimum, un spécialiste de la discipline extérieur au conservatoire. Le conservatoire veille à la mixité des jurys.
Dans le cas d’un examen commun réunissant deux disciplines différentes d’un même département pédagogique, deux membres de jury extérieurs au conservatoire (un spécialiste pour chaque discipline) sont invités.
Les examens sont publics, sous réserve des contraintes d’accueil du public. Les délibérations sont à huis-clos. Les décisions du jury sont sans appel.

À l’issue des épreuves et après l’annonce des résultats, un temps d’échanges entre les élèves et les membres de jury complète le dispositif d’évaluation.

Un certificat est délivré à la fin de chaque cycle. Il valide qu’une pratique collective a été régulièrement suivie pendant la durée du cycle et que les acquis en formation musicale et en formation instrumentale ont été atteints. Le troisième cycle est conclu par le Certificat d’Études Musicales. Les Certificats sont établis par chaque conservatoire et signés par le directeur du conservatoire. Dans le cas où un élève n’aurait pas pu remplir les conditions d’un certificat, une attestation de scolarité peut être délivrée mentionnant les différents enseignements reçus.

La nature des épreuves de fin de cycle des disciplines instrumentales

Pour les autres disciplines voir les chapitres respectifs.

  • Nature des épreuves de l’examen de fin de 1er cycle : 
    Deux pièces au minimum d’époques et de styles différents d’une durée totale de cinq à sept minutes maximum. Une pièce dans la liste imposée,  Une pièce du répertoire soliste et/ou de musique d’ensemble au choix de l’élève
  • Nature des épreuves de l’examen de fin de 2ème cycle :
    Trois pièces au minimum d’époques et de styles différents d’une durée totale de dix à douze minutes maximum. Une pièce dans la liste imposée, Deux pièces du répertoire soliste et/ou de musique de chambre au choix de l’élève

La liste des morceaux imposés est arrêtée par une commission pédagogique composée d’enseignants des conservatoires de Paris présidée par l’inspection de la musique. La commission est attentive à proposer des œuvres de compositrices, ainsi que des œuvres d’écriture récente. Cette liste est communiquée aux conservatoires au plus tard le 15 décembre de l’année scolaire en cours.

La délivrance du CEM

L’évaluation du jeune musicien de 3ème cycle, cycle de formation à la pratique en amateur, s’effectue à partir de la réalisation d’un projet personnel suivi en tutorat par un professeur référent. Elle est placée sous la responsabilité de chaque directeur d’établissement.
L’évaluation repose sur :

  • Le contrôle continu (dossier personnel de suivi des études et/ou dossier sonore)
  • La réalisation du projet qui peut revêtir des formes diverses (pratiques collectives, jeu soliste, réalisations diverses …). Le projet personnel d’un étudiant peut couvrir un large champ de pratique musicale dépassant la simple exécution instrumentale individuelle (orchestration, transcription, écriture, culture et histoire de la musique, création, improvisation, association pratique instrumentale et nouvelles technologies…). Les jeunes musiciens sont invités à tisser des liens avec d’autres formes artistiques (Danse, Théâtre, arts plastiques, vidéo…). Une personnalité artistique peut être invitée pour participer à l’évaluation du projet réalisé.

Obligation de scolarité de l’élève au cours du 3ème cycle :

  • Avoir validé l’examen de formation musicale fin de 2ème cycle.
  • Suivre une année de cours dans l’une des disciplines suivantes : culture musicale, analyse, histoire de la musique, écriture, composition, formation musicale 3ème cycle.
  • Suivre la classe d’orchestre ou de musique de chambre ou un atelier de pratique collective durant la totalité du cycle. Pour les instruments polyphoniques, l’initiation à l’accompagnement est considérée comme une pratique collective. La répartition des élèves dans les différentes classes de pratique collective est effectuée chaque année par le directeur du conservatoire après avis des enseignants en tenant compte du projet personnel de l’élève.
    Les restitutions des travaux des jeunes musiciens, réalisations de projets personnels permettant la délivrance du Certificat d’Études Musicales sont intégrées à l’action culturelle de chaque conservatoire. 

4. Organisation des cursus d’instruments PSM / 1 er cycle / 2 ème cycle / 3 ème cycle

Le parcours de sensibilisation musicale : 

Concerts / présentation des instruments / initiation aux premiers gestes instrumentaux en 3 à 6 séances réparties sur l’année 

Ce parcours, proposé aux enfants de CP des écoles élémentaires, a pour ambition de sensibiliser à l’écoute, à la rencontre artistique et à la pratique de la musique. Il décline les trois piliers de l’éducation artistique et culturelle (rencontre avec les artistes et les œuvres, connaissance musicale, pratique de l’instrument) et vient enrichir l’offre d’éducation artistique et culturelle délivrée par le professeur des écoles et le professeur de la Ville de Paris en éducation musicale (PVP-EM). Les objectifs de ce parcours, au-delà de ceux qui s’inscrivent naturellement dans le PEAC, sont de créer un lien entre le conservatoire et l’école, de rendre l’enfant plus acteur de son choix dans la poursuite ou non d’un parcours musical, et de démocratiser l’accès à l’enseignement de la musique.
Les professeurs de la Ville de Paris en charge de l’enseignement musical en école élémentaire, les professeurs des écoles et les professeurs des conservatoires proposent un parcours cohérent et construit aux enfants de CP. Il repose sur deux offres complémentaires qui favorisent la découverte et l’initiation artistique : 
- Une offre de culture musicale : Rencontres avec des artistes et/ou enseignants en musique, métiers de la musique et du spectacle, concerts pédagogiques dans différents registres musicaux, présentation des différentes familles d’instruments ;
- Une offre de pratique instrumentale : Ateliers de découverte des premiers gestes instrumentaux

Le 1er cycle / cursus individualisé

Temps moyen de présence de l’élève au conservatoire : 3h
Durée moyenne du cycle : 4 ans
Durée maximale du cycle : 5 ans
Instrument 2 élèves pour 1h
Formation musicale 12 élèves pour 1h/1h15
Chant choral et/ou Ensemble instrumental 0h45 à 1h30 (effectifs variables en fonction des ensembles)

Le 1er cycle / cursus individualisé est un parcours d’apprentissage articulé autour de trois séquences pédagogiques réparties dans la semaine : le cours d’instrument, le cours de formation musicale, le chant choral ou l’initiation à l’orchestre. L’organisation des cours d’instrument n’est pas une succession systématique de cours particuliers, ces cours peuvent être pris en groupe de 2 ou 3 élèves, ou bien seul, suivant l’intérêt pédagogique et les disponibilités des élèves. 

Le 1er cycle / cursus AMPIC

Temps moyen de présence de l’élève au conservatoire : 3h
Durée moyenne du cycle : 4 ans
Durée maximale du cycle : 5 ans
L’AMPIC : un enseignement fondé, dès les premiers apprentissages, sur la pratique musicale collective.Deux séances au minimum par semaine, une séance en grand collectif et une séance en petits groupes

Le 1 er cycle / cursus AMPIC, Apprentissage de la Musique par une Pratique Instrumentale Collective, est ouvert à chaque enfant qui souhaite s’épanouir, dès les premiers apprentissages, dans une activité artistique collective permettant d’apprendre à jouer d’un instrument de musique en s’intégrant dans un ensemble instrumental.
Le nombre d’heures hebdomadaires affectées à ce cursus est de 7h30 pour 12 élèves.
Chaque élève suit en moyenne 3h de cours par semaine.
L’organisation pédagogique qui prévoit au minimum 2 séances hebdomadaires peut revêtir diverses formes, par exemple :
- Une séance en tutti : 1h30. Encadrement : 2 enseignants
- Une séance en petits groupes : 1h30/4 élèves, Encadrement : 3 enseignants

Comme pour les autres enseignements du conservatoire, les élèves des AMPIC sont évalués en contrôle continu, puis, à la fin du 1er cycle, par l’examen de fin de 1er cycle, qui permet l’entrée en 2ème Cycle. Une évaluation individuelle peut avoir lieu, sans qu’elle soit le seul élément à prendre en compte pour l’évaluation globale.

Le 2ème cycle

4h à 6h / semaine
Durée moyenne du cycle : 4 ans
Durée maximale du cycle : 5 ans
Instrument 2 élèves pour 1h
2 élèves pour 1h20 à partir de la 3ème année
Formation musicale ère et 2ème année : 12 élèves pour 1h30
À partir de la 3ème année : au choix : 
- Cursus modulaire ou cursus renforcé : 12 élèves pour 1h30 à 2h00
- Ensemble instrumental ou vocal ou orchestre ou autres ateliers de pratique collective
1h à 2h (effectifs variables en fonction des ensembles)

Rappels :
1) Le 2ème cycle est également le temps où le conservatoire peut offrir à l’élève un parcours différencié. Ce parcours peut revêtir des formes différentes en fonction du projet personnel de l’élève. La durée et les modalités d’organisation pédagogique sont arrêtées par le directeur du conservatoire après avis des enseignants concernés. Le parcours doit obligatoirement s’articuler autour d’une pratique collective.
2) L’organisation des cours d’instrument n’est pas une succession systématique de cours particuliers, ces cours peuvent être pris en groupe de 2 ou 3 élèves, ou bien seul, suivant l’intérêt pédagogique et les disponibilités des élèves.

Le 3ème cycle

Le 3ème cycle, d’une durée moyenne de 3 ans, est le temps de l’accompagnement vers une pratique amateur autonome et conduit au Certificat d’ Etudes Musicales (CEM).

4h à 6h / semaine
Durée moyenne du cycle : 3 ans
Durée maximale du cycle : 4 ans
Instrument 2 élèves pour 1h30
Culture musicale, analyse, histoire de la musique, écriture ou composition
Temps pédagogiques : voir chapitre des disciplines concernées
Ensemble instrumental / musique de chambre/ orchestre 1h à 3h

Formation musicale : Cours obligatoire jusqu’au niveau fin de 2ème cycle de formation musicale pour tout élève instrumentiste de 3ème cycle. Les élèves qui souhaitent s’orienter vers le cycle spécialisé doivent poursuivre leurs études de formation musicale Le conservatoire peut accueillir des élèves hors cursus dans les différents orchestres et ensembles instrumentaux. La présence des élèves hors cursus est déterminée chaque année par le directeur du conservatoire après avis des enseignants concernés, en fonction des places disponibles.

Le début du 3e cycle est une phase d’observation et d’orientation. Finalité : Aider le jeune musicien dans son orientation, évaluer ses compétences et ses capacités d’autonomie. A l’issue de cette phase d’observation et d’orientation (durée 1 ou 2 ans) Entretien individuel d’orientation avec le directeur du conservatoire ou son représentant portant sur les résultats des différents examens, auditions, le potentiel et les souhaits de l’élève.

Décision d’orientation
- Poursuite des études musicales à l’intérieur du 3e cycle en vue de préparer le Certificat d’Etudes Musicales conduisant à une pratique amateur autonome.
- Orientation vers le cycle spécialisé en vue de la préparation du Diplôme d’Etudes Musicales, formation à caractère préprofessionnel. Le cycle spécialisé peut être précédé d’une formation spécifique d’une durée maximum de 2 ans (Pré-spé)
Dans le cas de l’orientation d’un élève de 3ème année, la durée du Pré-spé est d’une année seulement. L’élève de 4ème année se présente directement à l’examen d’entrée en cycle spécialisé.

5. Le cycle spécialisé

Le Cycle spécialisé constitue la charnière entre les études initiales et l’entrée dans l’enseignement supérieur. Il est accessible sur examen et dans les limites d'âge fixées en fonction des disciplines. L’enseignement en cycle spécialisé est délivré sur l’ensemble du réseau des conservatoires de Paris.
Le cycle spécialisé n’est pas ouvert aux titulaires d’un DEM délivré par un conservatoire à rayonnement régional ou départemental, d’un diplôme supérieur d’interprète, d’équivalence universitaire (Licence/Bachelor ou Master d’interprète) obtenu en France ou à l’étranger.

Le Cycle spécialisé repose sur quatre domaines de connaissances et de pratiques pour les instrumentistes et pour les chanteurs :
1- Dominante de spécialisation (instrumentale ou vocale)
2- Formation musicale
3- Culture musicale
4- Pratique collective

7h à 11h / semaine
Durée moyenne du cycle : 3 ans
Durée maximale du cycle : 4 ans
UV Instrument ou chant 1h
UV Formation musicale instrumentiste 2h30 à 3h
UV Formation musicale chanteur  1h à 2h
UV Culture musicale 1h30 à 3h
UV Pratique collective 2h à 4h

Validation des UV en vue de l’obtention du DEM :

Les UV doivent être validées dans un maximum de 4 années scolaires :
  • l’UV 1 Dominante doit être obtenue en 3 ans maximum ; l’examen terminal est présenté la 2e année du cycle, et re-présenté une seconde fois en cas d’échec, la 3e année ;
  • l’UV 2 de Formation musicale ne peut être différée. Elle peut faire l’objet d’une exemption (étudiant lauréat d’un Certificat de formation 3ème cycle ;
  • l’UV 3 de Culture musicale (cursus initial précédant le Cycle spécialisé en Analyse, Histoire de la musique ou Organologie) ou d’Ecriture (fin de 1er Cycle) peut être différée d’un an ; elle peut faire l’objet d’une exemption (étudiant lauréat d’un Bac TMD ou ayant validé 4 semestres de Musicologie à l’Université) ;
  • l’UV 4 de Pratique collective ne peut être différée ni faire l’objet d’une dispense ; elle est obligatoire pendant toute la durée d’inscription en discipline dominante ; organisée sous le double aspect ensemble dirigé / ensemble non-dirigé selon les offres et exigences du conservatoire référent (celui qui dispense l’UV1). Elles peuvent le cas échéant être organisées en réseau.

Durée du cursus : 4 ans maximum, dont 3 ans maximum pour la discipline principale. Dès la 2ème année, l’étudiant doit présenter l’examen de sortie de sa discipline principale. Dans le cas où l’UV n’est pas délivrée à l’issue de l’examen de 2ème année, l’élève est autorisé à poursuivre en 3ème année. Le DEM est délivré après l’obtention de l’ensemble des UV demandées.

Cas de remise en cause de la scolarité 

Le maintien dans le Cycle spécialisé de la Ville de Paris est remis en question par l’équipe pédagogique dans les cas qsuivants :
- manque prolongé de travail et de résultats de la part de l’élève (attesté par des avertissements successifs), que ce soit dans sa dominante ou dans les matières complémentaires ;
- mention Insuffisant à l’examen de 2e année (programme mal préparé ou incomplet) ;
- attitude indésirable ou implication insuffisante dans les activités collectives (orchestre, chœur, ensembles divers).

Composantes du cursus

Accessible sur examen, dès la sortie du 2e Cycle, à tous les instrumentistes et chanteurs, le Cycle spécialisé repose sur quatre domaines de connaissances et de pratiques:
1 / 
Dominante de spécialisation (instrumentale ou vocale) : UV1
2 / Formation musicale (solfège et théorie, formation de l’oreille) : UV2
3 / Culture musicale (langage et formes) : UV3

4/  Pratique collective (dirigée et non-dirigée) : UV4
et, pour les cursus spécifiques, sur une complémentarité équivalente : accompagnement, direction, création(écriture, orchestration, composition), culture (analyse, histoire, organologie), jazz, musiques actuelles, musiques traditionnelles, le tout détaillé plus loin. Chacun de ces domaines correspond à une ou plusieurs unités de valeur (UV) du Diplôme d’Études Musicales (DEM). L’obtention de l’ensemble des UV spécifiées pour chaque cursus conditionne la délivrance du diplôme.

La validation des UV et la délivrance du diplôme sont placées sous la responsabilité du directeur du CRR de Paris, organisateur des examens d’entrée et de sortie. La totalité des UV doit en principe être suivie auprès du conservatoire référent (celui qui dispense l’UV1) choisi parmi les 18 conservatoires parisiens, ou bien, dans des cas spécifiquement concertés, en réseau de conservatoires. Lorsque le choix des disciplines complémentaires est laissé libre, il a pour limite la capacité d’accueil des différentes classes correspondantes, réparties sur l’ensemble des conservatoires de la Ville de Paris.

UV1 : les classes sont constituées sur la base de 60 mn hebdomadaires par élève ; néanmoins, le professeur peut demander un temps de présence supérieur à l’étudiant (cours collectifs, master classes, répétitions)
UV 2 : 2h30 à 3h
UV 3 : 1h30 à 3h
UV 4 : 2h à 4h
Seules les UV de Culture musicale ou de Musique de chambre peuvent être différées d’un an. Toutes les autres disciplines complémentaires doivent être suivies dès la première année. Sous certaines conditions, des équivalences pourront être accordées par le directeur (à l’exception de l’UV4). Pour le DEM instrumental, l’UV4 ne peut être obtenue qu’après avoir suivi avec assiduité pendant toute la scolarité (ou au minimum jusqu’à l’obtention de l’UV dominante) les pratiques collectives dirigées (orchestre ou choeur) et non-dirigées (musique de chambre, accompagnement), celles-ci devant donner lieu à 4 manifestations publiques. Les instrumentistes non concernés par ces formations devront étudier au cas par cas les possibilités de remplacement proposées par le directeur (orchestre d’harmonie, piano 4 mains, ensemble de guitares, de percussions …).
Les cours d’ensemble dirigé et non-dirigé sont suivis sur le lieu où est dispensée l’UV1 d’instrument, sauf accord spécifique entre directeurs.

Organisation des examens d’admission (UV1)

La nature des épreuves est spécifique à chaque discipline. Le dossier d'inscription est téléchargeable sur le site www.crr-paris.fr rubrique scolarité/cycle spécialisé/inscriptions. Les programmes d’examens sont publiés par voie d’affichage dans chaque conservatoire et sur le site www.crr-paris.fr rubrique scolarité, à la mi-juin pour les disciplines musicales. Aucun programme n’est communiqué par téléphone, fax ni mail.
Un accompagnateur du conservatoire pour lequel le candidat instrumentiste ou chanteur postule est mis à sa disposition lors de son passage. Aucune répétition préalable n’est prévue avant les examens (sauf pour l’orgue, la percussion, la harpe, le clavecin ou le pianoforte). Le candidat peut aussi se présenter avec son propre accompagnateur.
Un représentant de l’association des parents d’élèves du CRR peut être désigné par le bureau pour assister aux épreuves et aux délibérations, sans vote ni voix consultative. Le parent désigné ne peut en aucun cas être lié à la discipline par ses activités ou par les études de ses enfants. Il est tenu à une stricte réserve.
Les examens d’admission ne sont pas publics. Seuls les professeurs des conservatoires de Paris sont autorisés à y assister.
Programme des disciplines instrumentales (10’ maximum) : une pièce imposée et une pièce à choisir dans une liste de 3 à 4 oeuvres (pouvant être d’écriture contemporaine). Les programmes sont choisis par le directeur sur proposition de la commission inter-conservatoire des programmes, réunie en janvier-février.
Le directeur du Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris constitue les jurys des examens pour chaque discipline concernée.
Le jury est constitué comme suit :
- Le directeur ou le directeur-adjoint du CRR ou un directeur de CMA, Président du jury
- Deux spécialistes de la discipline n’appartenant pas au corps professoral de la Ville de Paris
- Deux spécialistes de la discipline appartenant au corps professoral de la Ville de Paris, l’un au CRR, l’autre enCMA. En cas d’absence d’un spécialiste, le jury peut valablement
délibérer ; dans cette situation et en cas de 
partage égal des voix, la voix du Président compte double. Toutes les délibérations se déroulent à huis clos. Les décisions du jury sont souveraines et sans appel.

Organisation des examens de fin de cycle

Programme (20’ maximum) : une pièce imposée, une pièce à choisir dans une liste de 5 œuvres d’écriture contemporaine, et une pièce au choix. Les programmes sont choisis par le directeur du CRR sur proposition de la commission inter-conservatoire des programmes, réunie en janvier-février. Pour les disciplines avec accompagnement au piano, il regroupe les candidats d’un même accompagnateur. Les examens sont publics. Le président du jury peut prendre la décision du huis clos en cas de perturbations.
Le jury est constitué comme suit :
- Le directeur du CRR ou le directeur-adjoint du CRR, ou un directeur de CMA, président du jury
- Quatre spécialistes de la discipline n’appartenant pas au corps professoral de la Ville de Paris. En cas d’absence d’un spécialiste, le jury peut valablement délibérer ; dans cette situation et en cas de partage égal des voix, la voix du Président compte double.

Toutes délibérations se déroulent à huis clos. Les décisions du jury sont souveraines et sans appel. Un représentant de l’association des parents d’élèves du CRR peut être désigné par le bureau pour assister aux épreuves et aux délibérations, sans vote ni voix consultative. Le parent désigné ne peut en aucun cas être lié à la discipline par ses activités ou par les études de ses enfants. Il est tenu à une stricte réserve. Les étudiants, sauf dérogation, ne présentent pas l’examen terminal du DEM avant la 2e année. En 1ère année, chaque conservatoire organise librement ses évaluations intermédiaires : épreuves et/ou contrôle continu. Les étudiants régulièrement inscrits en 2ème et 3ème année ont l’obligation* de se présenter à l’examen, à l’exception des étudiants en Formation musicale et en Ecriture qui peuvent se présenter dès la 1ère année (ceux d’Ecriture peuvent toutefois se présenter pour la 1ère et dernière fois en troisième année).

Par dérogation, un élève admis dans un établissement d’enseignement musical supérieur français ou étranger dans le cours de la première année de Cycle spécialisé peut être admis à concourir dès la fin de cette première année.

*Les examens sont obligatoires. L’absence à l’examen de fin d’année doit faire l’objet d’un courrier accompagné d’un certificat médical sous peine de non-réinscription en Cycle spécialisé. Elle ne peut en aucun cas être invoquée pour obtenir une année supplémentaire.

Délivrance de l’UV 1 : Unité de Valeur dominante du D.E.M. décernée à l’unanimité avec les félicitations du jury,Unité de Valeur dominante du D.E.M. décernée à l’unanimité, Unité de Valeur dominante du D.E.M. décernée. Dans le cas d’une prestation jugée insuffisante par le jury, l’unité de Valeur dominante du D.E.M. est non décernée. Dans ce cas, une 3ème et dernière année peut être accordée aux étudiants de 2ème année.

Procédure de validation des unités de valeur complémentaires : L’étudiant qui entre en cycle spécialisé s’engage à suivre l’ensemble du cursus. Tout cursus incomplètement suivipeut être interrompu par la direction, ou le passage des examens refusé.

Les unités de valeur complémentaires sont proposées à la validation au directeur du CRR de Paris par les directeurs des conservatoires d’arrondissement (dossier pédagogique). Certains étudiants peuvent être inscrits pour leurs disciplines complémentaires dans un conservatoire distinct de celui dans lequel ils sont inscrits pour la discipline dominante (conservatoire référent). Le mode d’évaluation, par examen et/ou contrôle continu, est laissé à l’initiative des directeurs.
S’agissant de la validation par équivalence des UV complémentaires, cette validation doit faire l’objet d’une demande auprès du directeur du CRR, accompagnée des diplômes et attestations la justifiant.

U.V.4 : elle se décline en ensemble dirigé et ensemble non-dirigé, complémentaires :
- musique de chambre: obtenue en deux ans et avec un minimum de quatre programmes joués en public, attestés par le directeur du conservatoire référent et apportés au dossier pédagogique de l’étudiant.
- orchestre (ou ensemble vocal) : pour les instrumentistes concernés, elle est obtenue en deux ou trois ans après avoir participé régulièrement à des formations orchestrales regroupant élèves de 3ème cycle et cycle spécialisé, ou au CRR élèves de cycle spécialisé et cycles post-DEM (perfectionnement, concertiste).

L’étudiant peut demander, si les conditions s’y prêtent, à participer à l’activité orchestrale ou chorale régulière d’un autre conservatoire. L’accord des deux directeurs concernés est nécessaire. La délivrance de l’UV est soumise à l’attestation du directeur du conservatoire référent figurant au dossier de l’étudiant.

Récompense validant les UV complémentaires : Unité de Valeur du D.E.M. décernée.
Récompense ne validant pas les UV complémentaires : Unité de Valeur du D.E.M. non décernée

Les dispenses annuelles

De manière dérogatoire, l’étudiant peut demander au directeur de son conservatoire référent de différer d’un an au maximum le suivi d’une discipline complémentaire (Culture musicale ou Musique de chambre), à l’exception de l’UV2 (Formation musicale) si celle-ci n’est pas acquise en amont, et de l’orchestre en UV 4. Il peut demander l’autorisation de suivre l’enseignement d’une U.V. complémentaire dans un autre établissement (CMA, CNSM, CRR ou CRD), sauf nécessité de sa participation sur place dans le cadre de l’UV 4.

Les étudiants étrangers

Il est exigé des étudiants étrangers d’attester d’un niveau de langue française B1 (DELF « tous publics ») ou de justifier de leur inscription dans une formation y préparant, dès la 1ère année du cycle spécialisé, afin qu’ils soient en mesure de suivre et de valider les enseignements théoriques des disciplines complémentaires au cours de la deuxième année du cycle spécialisé. Ce niveau attesté constitue une condition de réinscription.
Renseignements: www.ciep.fr

Tous les conservatoires

Sélectionner un arrondissement :